L'humain comme moteur de changement dans la culture d'entreprise

 

Lorsque vient le temps de faire prendre un virage à notre entreprise, il n’y a pas que les aspects opérationnels, financiers et stratégiques à considérer : la vie de plusieurs personnes en sera inévitablement affectée.

Dans un monde où la réussite est souvent synonyme de chiffres et de calculs, une femme engagée et passionnée nous démontre que croissance et performance passent nécessairement par l’humain! Voici le portrait de Stéphanie Côté Mongrain, Coach en gestion certifiée Scaling Up, fondatrice de Conseil SCM et ambassadrice NOVA.

 

Une vie d’expérience à apprivoiser le changement


Si Stéphanie Côté Mongrain a toujours occupé des postes de gestion et de développement organisationnel, elle l’a fait dans des milieux très diversifiés, tels que les domaines militaire, manufacturier, minier et même celui de l’aéronautique, dans lequel elle a fait la majorité de sa carrière.

Ce parcours hétéroclite possède toutefois un fil conducteur ayant inspiré et tissé le reste de sa carrière : dans chaque entreprise pour lesquelles Stéphanie a travaillé, elle s’est retrouvée à concevoir, piloter et organiser la transition de ces dernières dans une période de grands changements, tant au niveau systémique, logistique qu’au niveau du personnel. C’est ce qui l’a aidé à réaliser qu’au final, c’est l’humain qui est le moteur d’une entreprise, le levier de pérennité de l’organisation.

Aujourd’hui coach en gestion certifiée Scaling Up, Stéphanie Côté Mongrain pilote cette fois son propre cabinet de stratégie-conseil, Conseil SCM. Elle y accompagne les PME dans l’évolution et la croissance durable, ainsi que dans l’atteinte de l’efficience organisationnelle, le tout dans une démarche prenant en considération les individus qui en font partie.


Changer la culture d’entreprise, de la tête aux pieds


Passionnée et altruiste, Stéphanie est persuadée que ce n’est pas le budget, le plan d’affaires ou la stratégie marketing d’une organisation qui assurera la réussite d’un virage, mais bien le facteur humain.  C’est donc la culture d’entreprise qui doit être la première à changer. Il ne suffit pas de modifier la « culture globale » ou systémique; les gens, les personnes impliquées dans l’entreprise, doivent changer.
 

Stéphanie a pour principe de base que toute transformation dans la culture d’une entreprise doit nécessairement se faire du haut vers le bas. Son coaching débute donc  par des modifications dans des gestes clés avec le dirigeant, puis passe à son équipe exécutive et se termine avec le reste des gestionnaires, afin de faire en sorte que les changements s’effectuent en cascade, de manière fluide, dans une approche de responsabilisation collaborative qui envoie un message fort.

 

« On doit se développer comme gestionnaire dans une entreprise, et ce, peu importe le niveau ou la place que l’on occupe. » - Stéphanie Côté Mongrain
 


Un concept qui n’est pas toujours évident à ancrer dans les mentalités, mais qu’elle a quand même réussi à inculquer partout où elle est passée, et ce, même dans des secteurs isolés et rigides, tels que les secteurs miniers, manufacturiers et militaires.
 


« J’ai eu la chance de travailler avec des dirigeants qui avaient cette ouverture d’esprit là.» - Stéphanie Côté Mongrain
 


 

Partir de l’essence


L’approche collaborative qu’elle privilégie commence donc par l’instauration d’un geste clé très simple, qui consiste à susciter chez le dirigeant le réflexe de se poser des questions de manière consciente. « Suis-je à l’écoute de mon équipe? », « Comment est-ce que je communique avec elle? », « Comment moi, je peux aider cette personne à se développer? ».


Le point de départ est donc d’effectuer le profil du dirigeant. Travaillant avec des PME, c’est le Profil NOVA que Stéphanie a immédiatement adopté pour son cabinet, car elle avait besoin d’un outil précis, intuitif et surtout, basé sur des données scientifiques qui se tiennent.


«C’est pratique, visuel et ça se comprend tout de suite!» - Stéphanie Côté Mongrain


Une fois son profil fait, on part de l’essence du dirigeant pour identifier et appliquer les bons gestes clés et les bonnes questions à se poser. De plus, l’aspect intuitif du profil amène un effet de responsabilisation, car cette connaissance de lui-même lui apporte une autonomie qui lui permettra de répéter une telle démarche par lui-même dans un autre contexte. Même chose pour tous les membres et équipes impliqués. En assimilant les principes de base de NOVA, ils sont par la suite en mesure de « penser » en langage NOVA et d’avoir d’amblé le réflexe d’appliquer les bons gestes clés.


« Je te dirais que c’est la pierre angulaire des transformations (le profil NOVA). Tant que le dirigeant ne prend pas conscience de lui, de qui il est et de l’impact qu’il a chez les gens, tu ne peux pas changer une culture. Tu ne peux pas rendre une équipe participative et collaborative en restant un gestionnaire directif. »  - Stéphanie Côté Mongrain

 

Un outil de communication et de gestion adapté et adaptable


La résistance au changement est une partie inévitable de toute démarche de modification d’une culture d’entreprise. Stéphanie a découvert que le Profil NOVA apporte une solution efficace à cette résistance, car en adaptant son langage et son comportement à la couleur dominante d’une équipe ou d’un individu clé, le gestionnaire est capable d’éviter les tensions et faire preuve d’ouverture. Apporter le changement de culture, de logistique ou de système à tous les niveaux de l’entreprise se fait donc de manière fluide et délicate.
 

« Le Profil NOVA vient vraiment aider à adapter le plan de formation à chacune des personnes qui vont avoir à vivre dans cette « nouvelle ère » ». – Stéphanie Côté Mongrain


De plus, elle aime particulièrement l’aspect « complet » du Profil NOVA.  En effet, il permet non seulement de s’adapter aux différentes situations en étant conscient de l’impact que notre couleur dominante a sur les autres, mais en plus, combiné au concept des motivations, il possède une dimension inclusive qui aide à éviter de tomber dans le piège « d’étiqueter » une personne dans un cadre trop rigide.  Les communications à travers les différents canaux de l’entreprise en sont immédiatement facilitées.


Conclusion


Le changement de culture dans une entreprise n’est certes pas un processus aisé. On parle de demander à des humains, qui ont une personnalité et une vie en dehors du travail, de modifier certains de leurs comportements, de leurs attitudes, de leurs réflexes premiers. Pour certains, c’est synonyme de leur demander de changer qui ils sont en tant que personne.

Stéphanie Côté Mongrain aime le défi que cela apporte et surtout, d’avoir le sentiment d’aider des personnes à voir leur entreprise de manière plus humaine. Elle espère inspirer chez les dirigeants le désir de rester proches des autres humains composant leur entreprise, et de perpétrer cette vision inclusive, collaborative et participative.
 

Pour en savoir plus au sujet de Stéphanie et Conseil SCM, consultez sa page Facebook ICI ou son site web ICI.

Vous avez des questions au sujet du Profil NOVA et des possibilités de son application dans votre carrière ou votre entreprise? Contactez-nous! Il ne fera plaisir d’échanger avec vous!

Publié le 2020/09/21
par L'équipe NOVA

 

Nous joindre

Communiquez avec nous
T.   1 888 475-NOVA (6682)

Courriel: Nous joindre
 

Suivez-nous!